AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Que cet endroit est agréable...[Shinozuka Akane]

Aller en bas 
AuteurMessage
Kuixian Han

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 26/04/2009

» Me Myself and I
Clan: Dancer
My Life:
Âge: 20 ans

MessageSujet: Que cet endroit est agréable...[Shinozuka Akane]   Mar 28 Avr - 19:51

Il y a des moments ou l’envie de liberté est plus forte que tout. C’est quelque chose d’assez incontrôlable qui pousse a faire des choses totalement idiotes alors qu’il y a tellement d’options beaucoup plus…normales. C’est exactement ce qu’il se passa ce soir la pour Kuixian.

Les cours s’étaient terminés deux petites heures auparavant. Chacun vaquait à ses occupations. Beaucoup rentraient chez eux pour le week-end, et ce qui restaient sur le campus, comme lui, passaient des soirées entre copains ou sortaient en ville pour aller en boite de nuit. Il devait surement être le seul a se demander ce qu’il allait bien pouvoir faire, en déambulant tout seul dans les couloirs de l’université vide de monde. C’est alors qu’en arrivant au dernier étage en ayant la ferme intention d’aller travailler a la bibliothèque, il tomba sur la porte menant au toit.
Il leur avait été fermement stipulé que le toit était strictement interdit aux élèves. Peu, cependant, en tenaient compte. Il avait bien eu le temps de l’observer en un an qu’il était ici, et pourtant jamais il n’y était monté.
Désireux de se fondre dans le rang, le jeune homme se tenait toujours à carreau. Ce qui lui valait parfois l’appellation de coincé. Ce n’était pas la pire insulte qu’on lui avait servi, mais vraiment c’était la plus idiote. Si ces personnes prenaient le temps le temps de le connaitre, peut être se rendraient elles compte qu’il n’était pas un sale étranger coincé ?

Le jeune chinois secoua doucement la tête. Après tout, s’il avait quitté son dortoir pour la soirée, c’était parce qu’il ne voulait pas penser aux choses qui fâche. Et soudainement, un peu de grand air il semblait bien plus attrayant que le silence pesant de la bibliothèque. C’était totalement idiot, il le savait. Si quelqu’un l’y voyait, il allait avoir des ennuis. Mais sans réfléchir, il ouvrit la petite porte, et s’y glissa.
Rapidement, le jeune homme déboucha sur le toit.
Le vent y était fort, et violent, il manqua de tomber en arrière, surpris. Mais rapidement, il ne regretta pas du tout d’être venu. Par-dessus les toits de la ville de Séoul, le soleil commençait tout juste a se coucher. Il eut un grand sourire. Le paysage était vraiment magnifique.

Il pensa aux gens, dans la rue. Eux n’avaient pas une telle vue.

Il fut soudainement prit d’une soudaine nostalgie de son beau village du Nord-Ouest de la Chine. La bas, il n’y avait aucun building, l’air n’était pas surchargé de pollution, et l’on pouvait voir a des kilomètres a la ronde.
Beaucoup de gens auraient put penser que son village natal lui manquait énormément. C’était vrai. Mais il était heureux d’être a Séoul, il ne regrettait pas d’être parti, il l’avait fait totalement de son plein gré. Ainsi il pouvait être libre de faire ce qu’il désirait. Si il était resté chez son père adoptif, en Chine, que serait il devenu ? Il aurait fini archer, comme son paternel l’avait désiré, mais il n’aurait pas été heureux. Ici, les temps étaient durs, il devait bien l’avouer. Il avait laissé tous ses amis derrière lui mais ici, dans cette grande ville, il pouvait se battre pour obtenir ce qu’il désirait.
Le toit était perché très haut au dessus du sol, si bien que les gens en bas semblaient extrêmement petit. Si il tombait, il se tuait, c’est sur. Mais sans hésiter, le jeune garçon vint se percher sur la corniche, les pieds dans le vide avec un sourire tranquille, bien décidé a admirer le coucher de soleil. Si il y avait bien une chose dont il n’avait pas peur, c’était bien le vide. Il y était habitué, ayant souvent passé ses vacances chez sa grand-mère, dans les montages du Lang Zhou. La hauteur et le vide ne représentait pas quelque chose de plus impressionnant que la terre ferme. Ca lui donnait…l’impression de voler !

Il respira d’ailleurs l’air à plein poumons.
Il n’avait pas besoin d’aller se souler, ou de sortir faire la fête jusqu'à l’épuisement pour se sentir bien. Cet endroit lui était largement suffisant. C’était aussi une occupation beaucoup plus saine que les autres. Il se promit d’y retourner autant de fois qu’il le pouvait. Tant pis pour les ennuis.

- C’est tellement agréable… !

Il s’étira doucement, tel un chat bien heureux et ronronnant, les yeux toujours clos, et un sourire de plus en plus béat sur les lèvres. Lorsque quelque chose…Vint soudainement troubler sa tranquillité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shinozuka Akane

avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 25/04/2009

» Me Myself and I
Clan: Musician
My Life:
Âge: 20 ans

MessageSujet: Re: Que cet endroit est agréable...[Shinozuka Akane]   Mar 28 Avr - 21:10

    Une chose impossible, le désir d'être libre, de sentir que l'on peut toucher le monde entier de ses doigts. Personne ne pourra un jour toucher le monde avec ses doigts, juste avec les yeux, personne ne sera libre car il y a toujours des règles. Malgré cela, tout le monde aimerait ces choses si éloignées et cette pensée, bien qu'évoquée par tout ces gens, devient complètement idiote une fois que la réalité nous rattrape.

    Cette pensée, un jeune asiatique y avait songé plus d'une fois, il aurait tellement aimé voler au-dessus de tout, sans limite. Mais tout cela était impossible. Lui, il devait étudier sans relâche. D'ailleurs, ce jeune homme avait fini les cours depuis quelques heures et ne savait plus quoi faire. Aujourd'hui, tout le monde rentrait chez lui pour le week-end, peu de gens restait ici et on ne les voyait jamais. Et puis de toutes façons, il s'en fichait bien lui. Il restait ici mais il pouvait partir. Mais à quoi bon sortir quand nous sommes seul ? Non, cela ne servait strictement à rien d'aller dehors si personne n'était là. Akane se baladait dans les couloirs vides, à la recherche d'une occupation que l'on pouvait faire seul. Le garçon était solitaire bien qu'il ait des amis, il ne traîne jamais avec eux. Comme il dit si bien: La solitude est sa meilleure amie. Quoi qu'il arrive il sait bien qu'elle sera son refuge.

    Puis finalement, il se dit que prendre l'air lui ferait du bien. Mais comment prendre l'air sans sortir d'ici ? Parce que oui, monsieur ne voulait pas sortir. Alors, il monta les escaliers quatre par quatre et rentra dans sa chambre. Comme d'habitude, il n'y avait personne, ce n'était d'ailleurs pas plus mal. Il prit donc sa veste, qui était posée sur son lit, au cas où il ferait éventuellement froid, puis il ressortit de la pièce et ferma soigneusement la porte. Il partit sans se retourner et continua sur sa lancée pour monter le reste des marches.

    Pourquoi il n'était jamais avec ses amis finalement ? La question semblait stupide et peu logique mais Akane se la posait souvent. Pourquoi préfèrait-il cette fausse amie plutôt que ses vrais ? En réalité ce n'était peut-être pas le garçon le plus apprecié ici, il semblait tellement antipathique aux yeux des autres. Il se disait souvent qu'il aurait dû se montrer plus gentil avec les gens qui l'entouraient. Parce qu'il l'était au fond, le japonais était gentil, attentionné et il faisait attention à tout. Son côté froid n'était qu'une façade, elle était peut-être là pour ne pas qu'on le trouve fragile et aussi naïf. En tout cas, il ne changerait pas parce qu'on lui demande, il changerait pour lui.

    Pendant toute cette réflexion, il s'était arrêté en haut des marches, sans savoir pourquoi, et il parlait tout seul depuis tout à l'heure. Il s'était retrouvé nez à nez avec ... Une porte, oui, une porte tout simplement. C'était la porte qui menait au toit, sa nouvelle issue de secours pour aujourd'hui, il était interdit d'y aller mais lui, il s'en fichait tellement. Alors, il posa la main sur la poignée et ouvrit et se prit le vent de plein fouet. Adieu les cheveux bien coiffés, il allait combattre le vent.
    Dans le fond c'était bien une journée comme les autres, il les aimait ces journées normales bien qu'il ne se passait pas forcément des choses intéressantes mais bon, on ne peut pas tout avoir, il faut faire des choix.

    Il marcha sur le toit, tranquillement, histoire de profiter de cette fraîcheur. Il faisait le vide autour de lui, et dans sa tête, c'était l'endroit idéal.
    Il s'approcha du bord, heureusement qu'il n'avait pas le vertige, et regarda la ville en bas. Les gens ressemblaient à des fourmis, il trouvait cela mignon, il imaginait bien un enfant à sa place, riant aux éclats en regardant le même paysage.

    Le silence était total, il pouvait entendre le plus petit bruit tellement il n'y avait plus âme qui vive. Et là, il remarqua cette présence, une autre que lui. Il tourna la tête dans la direction de cette personne, un jeune homme également. Que faire ? Il décida de s'approcher, bien qu'il n'était pas du genre à aller vers les autres en règle générale, mais il n'y avait que ça a faire. Il le regarda puis choisit de briser le silence.

    « Ne garde pas les yeux fermés trop longtemps, tu pourrais perdre l'équilibre et tomber ... Ce serait dommage ! »

    Il avait dit cela en le regardant de la tête aux pieds. C'est vrai ! Pourquoi un aussi beau jeune homme devrait tomber ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuixian Han

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 26/04/2009

» Me Myself and I
Clan: Dancer
My Life:
Âge: 20 ans

MessageSujet: Re: Que cet endroit est agréable...[Shinozuka Akane]   Mar 28 Avr - 22:30

Ce genre d’endroit, qui semblait se trouver au dessus de tout, était bien l’un des seuls endroits ou le garçon avait cette sensation d’être chez lui, de ne pas devoir revêtir un masque de neutralité et de silence. Car, malheureusement, en bas, il n’était pas chez lui. Il était un étranger après tout, la plupart de ses camarades ne comprenaient pas les mœurs de son pays, et ne faisaient rien pour les comprendre. Lui, il essayait d’apprendre. C’est pour cela qu’il était lui-même tellement solitaire, qu’il préférait passer sa soirée à regarder le soleil se coucher, plutôt que se mêler avec les autres pour s’amuser.

Voila une année que pratiquement personne n’avait entendu la voix de Kuixian. Beaucoup, d’ailleurs, disaient qu’il était muet. Le silence était la meilleure arme contre les agressions, il l’avait rapidement compris. Malheureusement, ce n’était pas assez pour rebuter certaines personnes.

C’était difficile de comprendre ce que le jeune homme avait dans la tête. Se laisser faire alors qu’il aurait très facilement pu casser la figure a ses vaniteux était sans aucun doute idiot. Mais le garçon était tellement fragile…Bref, c’était comme si il se développait une double personnalité. Il y avait le Kuixian qu’il montrait au monde, et celui qu’il réservait pour les seules personnes en qui il avait entièrement confiance.

La solitude le rendait complètement barré, pensa t’il en riant comme un enfant. Poussant un profond soupir de bien être, il ne pensait a rien, jusqu'à ce que…

« Ne garde pas les yeux fermés trop longtemps, tu pourrais perdre l'équilibre et tomber ... Ce serait dommage ! »

-WHAAA !

Poussant un cri de surprise, il se sentit basculer en avant sur le choc. Heureusement, il attrapa le bord de la corniche, qui lui évita de dégringoler tout le bâtiment. Se repoussant vers la terre ferme, il y tomba sur les fesses et se releva, furibond, prêt à engueuler la personne qui avait osé lui faire une peur monumentale. Tant pis pour la crédibilité de son statut de muet introverti.
Il ne pensa même pas que l’apparition pourrait être un adulte. Mais bon, en y pensant, il doutait franchement qu’un adulte lui parle aussi…gentiment.
C’était la première fois depuis un an qu’on lui parlait de manière aussi tranquille et douce.

Et sa colère s’envola comme par magie lorsqu’il fut debout devant l’inconnu, les poings sur les hanches, et les yeux qui lançaient des éclairs, une posture qui lui donnaient plus un air franchement comique que crédible. Mais c’est comme si d’un seul coup il avait totalement oublié pour est ce qu’il était en colère.
Le nouveau venu n’avait pas l’apparence des grosses racailles qui lui menaient la vie dure. Les cheveux longs et noirs, il était tout aussi fluet et semblait tout aussi fragile et renfermé que Kuixian. Sans aucun doute ce jeune homme était un japonais. Autant il était le seul chinois dans cette université, il y avait plus de japonais. Ils avaient un accent bien particulier, assez différent du sien mais tout aussi reconnaissable.
-Ca va pas d’arriver comme ca ? J’ai failli faire une crise cardiaque.

La toute sa voix avait perdu de sa conviction, et même une ébauche de sourire gagna ses lèvres.
Il soupira doucement et s’assit sur le coin du mur, n’osant plus s’approcher trop près du bord pour le moment. Il se contenta de dévisager avec curiosité le garçon de ses grands yeux orangés. Se rendit rapidement compte de l’impolitesse de son geste et baissa les yeux.

Que faisait-il ici ? Il avait cru que tout le monde avait une bonne occupation, un vendredi soir. Des amis avec qui sortir, un film à aller mater ou que sais je encore ? Mais non, il se tenait juste devant lui. Ils semblaient être aussi gênés l’un que l’autre. Mais bizarrement, le garçon se sentait moins fragile. Peut être quelque chose dans l’apparence de l’autre élève qui le rassurait sans aucun doute.
Il était toujours très farouche, comme un petit chaton apeuré. Il le détailla de loin, et fit, en riant nerveusement. Alors que pour la première fois depuis longtemps le silence ne lui plaisait pas et le rendait nerveux.

-J’ai l’impression de ne pas être le seul a aimer regarder le coucher du soleil, apparement.

Il le regarda avec une certaine curiosité.

-Est ce que tu sais qu'on peut avoir des ennuis ? demanda t'il en sachant qu'il était assez mal placé pour poser la question

Mais qu'est ce qu'il lui arrivait ? Lui qui d'habitude était totalement enfermé dans son mutisme, la il était le premier a prendre l'initiative de parler. Après tout, il y avait encore des chances pour que ce gars ne soit pas différent des autres, qu'il le gratifie d'un regard acide, ou d'une insulte.
Mais bon, il avait l'air tout de meme différent, presque aussi timide que lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shinozuka Akane

avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 25/04/2009

» Me Myself and I
Clan: Musician
My Life:
Âge: 20 ans

MessageSujet: Re: Que cet endroit est agréable...[Shinozuka Akane]   Sam 2 Mai - 12:17

    Tout en sachant que l'endroit n'était pas le meilleur choisi. Akane était quand même aller sur le toit, Il savait qu'il pouvait se faire prendre à tout moment, mais cela lui était complètement égal. Lui, il voulait changer d'air et ne plus penser à rien. Se vider de tout en quelques sortes. Il n'était sûrement pas le seul dans ce cas là, cela devait arriver à plusieurs personnes, voir même à tout le monde au moins une fois dans sa vie.

    La preuve en était qu'il n'était pas le seul à être venu sur le toit. Il y avait ce jeune homme, qui n'avait l'air ni coréen, ni japonais. Il ne le connaissait pas mais il devait déjà l'avoir croisé une fois, il n'en savait rien, pour ce qu'il y faisait attention. Le nippon avait pourtant une sensation étrange, comme si au fond d'eux, il y avait une chose qui les liait, un point commun en fait. Peut-être le fait de vouloir s'isoler.

    Akane était ici pour sa deuxième année, la première, il était comme invisible, personne ne lui parlait et personne ne cherchait à savoir qui il était. Personne n'essayait de le comprendre non plus, Akane avait construit sa façade froide et neutre pour ne pas qu'on le croit naïf et stupide, il n'était rien de cela pourtant. Mais il ne voulait pas qu'on vienne le chercher, en fait, il était bien quand il était seul.

    Akane avait pris la parole mais il n'avait pas prévu de faire peur à son interlocuteur. Il n'avait pas prévu non plus qu'il allait basculer de l'autre côté de la corniche. Il n'avait pas fait exprès et n'avait même pas réagi, les réflexes totalement morts à ce moment même. Il aurait put tomber pourtant. Ce qui fit que quand son vis-à-vis regagna la terre ferme, il afficha une mine des plus désolées, ne sachant plus quoi dire ou quoi faire, il se sentait mal de ne pas l'avoir aidé même si au fond de lui, il aurait bien voulu le faire. Il n'avait pas peur de se faire engueuler mais il ne le souhaitait pas, surtout par une personne qu'il ne connaissait pas. Et puis, il lui avait parler sur un ton si calme. Pourquoi lui faire la morale ? Non mais franchement, même si il lui avait crié dessus, Akane n'aurait rien dit, il se serait juste excusé et serait sûrement parti ailleurs.

    Le jeune garçon se plaça devant lui, Akane releva la tête, toujours aussi désolé, et le regarda droit dans les yeux. L'autre avait l'air de vouloir l'electrocuter du regard comme dans un bon vieux manga, mais il n'y arrivait bizarrement pas. Le nippon avait du mal à enclencher les neurones de son cerveau et ne comprenait pas vraiment. Le garçon l'amusait quand même quelque peu, il trouvait cela limite adorable mais bon, il n'allait pas dire un mot de cela. L'autre garçon prit la parole dans ce silence.

    « Ca va pas d'arriver comme ça ? J'ai failli faire une crise cardiaque. »

    L'accent du garçon confirma les pensées d'Akane, il ne venait, de base, pas d'ici. Sa voix n'avait pas l'air très déterminée, comme si la colère s'était envolée. Akane ne put s'empêcher de lâcher un petit sourire mais il s'excusa quand même par principe, et puis c'est vrai, il était désolé.

    Shinozuka regarda le garçon s'assoir au coin du mur, toujours sans le lâcher de ses yeux, comme s'ils étaient attirés sur lui. Il se rendit vite compte que son vis-à-vis le regardait également et détourna son regard de lui, et celui-ci fit de même, baissant les yeux. Akane ne savait pas quoi dire, ni quoi faire, il se demandait juste pourquoi il était là, sur le toit, alors qu'il n'y avait plus personne, juste eux. Mais il était quand même assez tranquille moralement, le fait qu'une autre personne soit ici le faisait moins raide. Mais le silence était gênant, aussi, il voulu prendre la parole une fois de plus mais son interlocuteur le fit avant lui.

    « J’ai l’impression de ne pas être le seul à aimer regarder le coucher du soleil, apparement. »

    Akane le fixa de nouveau, puis regarda le ciel devenant orangé.

    « C'est beau … Et reposant aussi. »

    Il n'avait rien d'autre à exprimer là-dessus, il aimait beaucoup cette vue mais il n'allait pas en faire un débat pour autant.
    Il sentit une nouvelle fois le regard du jeune homme sur lui. Pourtant, Akane n'avait rien de spécial.

    « Est ce que tu sais qu'on peut avoir des ennuis ? »

    Shinozuka se mit à rire légèrement.

    « Et c'est toi qui me dit ça ? Tu es arrivé ici avant moi, il me semble, lâcha-t-il toujours en riant, Mais ça ne me dérange pas d'avoir des ennuis. Prendre des risques peut parfois être amusant tu sais. »

    Lui qui était totalement dans son monde avait explosé la bulle autour de lui pour parler avec cet inconnu. Il ne savait rien de lui, ne l'avait jamais vraiment vu mais il se sentait bien.
    Il ferma les yeux et leva la tête, sentant le vent contre sa peau. Il trouvait cela tellement agréable. Peu après il regarda le garçon.

    « Au fait, je m'appelle Shinozuka Akane. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuixian Han

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 26/04/2009

» Me Myself and I
Clan: Dancer
My Life:
Âge: 20 ans

MessageSujet: Re: Que cet endroit est agréable...[Shinozuka Akane]   Dim 3 Mai - 1:33

Le jeune homme semblait étrange. En effet, rapidement, la curiosité du jeune chinois l'emporta sur sa méfiance. Le séduisant jeune homme, en effet, s'était tu. Depuis qu'il l'avait surpris en apparaissant d'un seul coup derrière lui, il se contentait de le détailler sans parler. S'installa un silence tranquille, alors qu'il se jaugeaient tous les deux du regard. Quelque chose, entre eux, faisaient que le silence était beaucoup moins lourd qu'il ne l'aurait pensé. Ils avaient l'air tous les deux aussi propices a la réserve et la timidité.

Pendant le peu de temps ou ils restèrent immobiles, en chiens de faience, il eut le temps qu'il voulait pour le détailler. Il n'était pas phisioniste, a cause de sa très mauvaise vue, il avait beaucoup plus de facilité a mémoriser grace aux sons, aux touchers, chaque tessiture de voix, pour lui était différentes, chaque matières, chaques traits avaient quelque chose qui les différenciaient les uns des autres.
Ce jeune homme semblait aussi froid et parfait qu'une statue. Son visage était pale, sa peau lisse, si lisse qu'il pouvait le voir d'ou il était. Comme la plupart des japonais, il avait les yeux sombres. Il dégageait une forte impression de froideur et de neutralité qui, plutot que de l'effrayer, attirait le jeune chinois.

Kuixian n'était pas quelqu'un de très impressionnant, il était bien plus impressionable qu'autre chose. Et meme lorsqu'il essayait vainement de se mettre en colère, ca tombait automatiquement a l'eau, car il devenait automatiquement mignon, quoi qu'il fasse. De plus, il avait beaucoup moins envie d'engueuler la personne qui lui avait fait peur. De toute évidence, le japonais ne l'avait pas fait exprés, il le sut lorsqu'il rencontra la mine mi contrie, mi amusée du garcon. Il fit finalement retomber ses bras contre lui avec un soupir vaincu.

Finalement, le silence devenait lourd et génant, au fur et a mesure ou le jeune homme éprouvait de plus en plus de curiosité, a l'égard de ce jeune homme qui, déjà d'apparence semblait différent des fils de riche qui constituaient 90 pour cent des garcons dans cette fac. Il se décida enfin de parler, meme si cela lui demandait un grand effort. Il s'efforca de ne pas penser a ce qu'allait lui répondre. Comme si son regard allait changer.

Mais au lieu de cela, son nouveau compagnon tourna son regard vers le soleil, et il crut voir le masque de froideur fondre pendant quelques secondes, lorsqu'il admirait le paysage merveilleux, que Kui avait perdut de vue un moment, interrompue par cette rencontre incongrue.

« C'est beau … Et reposant aussi. »

-C'est vrai...

Fit il d'un air réveur en regardant l'astre solaire disparaitre derrière l'horizon. Bientot, les lumières de la ville apparaitraient, et en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, il ferait nuit, les étoiles apparaitraient dans le ciel.
Un nouveau silence admiratif plana doucement entre eux. Un tel spectacle ne nécessitait pas de mot. C'était le point de vue de Kuixian.
Une brise de vent fraiche le fit doucement frissoner, et il se tourna vers l'autre jeune homme, qui semblait etre parti dans ses pensées.

Pour relancer la conversation, le garcon sortit la première phrase qu'il avait en tete, ce qui était totalement idiot, en vérité. Mais ca faisait tellement longtemps qu'il n'avait pas eu de conservation avec quelqu'un se tenant a moins d'un mètre de lui qu'il semblait avoir oublié toutes les bases de la bienséance. Ce qui sembla beaucoup amuser l'autre, qui rit doucement. Il se sentit terriblement bete, mais la douceur et la mélodie du rire du jeune homme contribua a le remettre a l'aise. Bizarrement, il ne semblait pas se moquer de lui. Du moins, ce n'était pas la sensation qu'il avait.

« Et c'est toi qui me dit ça ? Tu es arrivé ici avant moi, il me semble, lâcha-t-il toujours en riant, Mais ça ne me dérange pas d'avoir des ennuis. Prendre des risques peut parfois être amusant tu sais. »

-Je sais ! C'est une partie de ce qui m'a pas poussé a venir ici. On se sent toujours plus libre lorsque l'on enfreint les régles, pas vrai ? Il se rendit soudainement compte que ses paroles n'avaient totalement aucun sens, par apport a ce qu'il avait dit auparavant. Il baissa la tete en rosissant comme un enfant. Désolé, je suis pas très doué pour les conservations intelligentes ! Murmura t'il en riant doucement.

Il ouvrit de nouveau la bouche, s'appretant a se présenter, comme le font tous les gens normaux lorsqu'ils se rencontrent pour la première fois. Mais l'inconnu le devanca.

« Au fait, je m'appelle Shinozuka Akane. »

Shinozuka Akane. Comme il l'avait deviné, le jeune homme était donc japonais. Il ferma quelques secondes les yeux, ses longs cils sombres caressant ses joues fraiches.
Shinozuka Akane...Ce prénom sonnait trés doux a ses oreilles.

-Enchanté. Moi je m'appelle Kuixian. Kuixian Han.

Il se tut pendant quelques secondes, plongea ses cheveux couleur or pendant ceux du japonais, avant de sourire légèrement.

-Alors, pourquoi est ce que tu ne fais pas la fete, comme les autres ? J'ai vraiment cru que tout le monde était sorti en ville pour la soirée...

Fit il doucement. Puis soudainement il se rendit compte qu'on ne pose pas ce genre de question a quelqu'un que l'on ne connait que depuis quelques minutes.

-Oh pardon, ce n'est pas mes affaires !

[C'est vraiment pas bon du tout, mais je ferais mieux la prochaine fois, promis.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shinozuka Akane

avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 25/04/2009

» Me Myself and I
Clan: Musician
My Life:
Âge: 20 ans

MessageSujet: Re: Que cet endroit est agréable...[Shinozuka Akane]   Ven 8 Mai - 14:35

    Shinozuka se sentait étonnement bien, ce jeune homme qu'il avait face à lui ne le dérangeait pas et ne le mettait pas mal à l'aise. C'était la première fois qu'il ne voulait pas partir, qu'il ne voulait pas être seul et de ce fait, laisser l'autre personne en plan total.
    Non, il était vraiment bien, porté par la douceur du temps et la jolie voix de sa nouvelle rencontre. Il la trouvait tellement fluide, il aurait aimé l'entendre parler un peu plus. Malheureusement, Akane n'étant pas très bavard, la conversation n'était pas très animée, mais les deux garçons n'avaient pas l'air d'avoir besoin de ça.

    Akane était vraiment amusé par les paroles de son vis-à-vis, des paroles qui pouvaient bien être idiotes, il s'en fichait bien tant qu'il l'entendait. Ils auraient put se parler dans un autre endroit mais non, leur rencontre se fit ici, dans cet endroit risqué. Mais le risque, tous deux aimaient cela, apparemment. Et puis, pourquoi fairedes règles alors que celles-ci sont sans arrêts contournées. En même temps, s'il n'y en avait pas, ce ne serait plus drôle et l'on s'ennuyerait royalement. Même la plupart de ces gosses de bourges devaient bien ne pas les respecter.

    Shinozuka c'était présenté, et son interlocuteur avait enfin fait de même. Kuixian Han, Akane avait raison sur un point, il n'était ni japonais, ni coréen. Chinois, peut-être ? En tout cas, il trouvait que ce nom lui allait tellement bien et il sonnait également très bien, tout pour définir ce garçon. D'ailleurs, Kuixian reprit la parole, ce qui enchanta Shinozuka.

    -Alors, pourquoi est ce que tu ne fais pas la fete, comme les autres ? J'ai vraiment cru que tout le monde était sorti en ville pour la soirée...

    Les deux garçons se turent un instant, le temps pour Shinozuka que l'information arrive à destination de son cerveau. Mais son vis-à-vis s'excusa, il disait que ce n'était pas ses affaires. Il aimait bien sa curiosité, le jeune homme l'amusait, ce qui n'était pas donné à tout le monde.

    Shinozuka s'asseya par terre juste en face de Kuixian, inspira un bon coup puis lui répondit après quelques secondes de silence devenues bien trop pesantes pour lui.

    « Tu es un curieux toi ! Mais ça me plait bien. Si tu veux savoir, je suis ici parce que je ne voulais pas sortir avec mes amis. Je préfère la solitude. »

    Maintenant, lui aussi était curieux de savoir pour quelle raison, le jeune homme qui se tenait face à lui n'était pas sorti non plus. La réponse l'intriguait et la question lui brûlait les doigts alors il ne put s'empêcher de la lui retourner.

    « Pardonne ma curiosité. Mais toi, pourquoi tu ne sors pas ? »

    En même temps, il fallait bien avouer que ce n'était pas plus mal que ces deux-là ne soient pas sortis, c'était même plutôt plaisant pour Shinozuka. Il ne connaissait pas Kuixian mais il apperciait déjà sa compagnie, sa présence.

    Une brise de vent revint et Shinozuka ferma les yeux, cette sensation, ce frisson, tout pour lui plaire.

    [Vraiment désolée, j'ai été longue à répondre et c'est très mauvais.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuixian Han

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 26/04/2009

» Me Myself and I
Clan: Dancer
My Life:
Âge: 20 ans

MessageSujet: Re: Que cet endroit est agréable...[Shinozuka Akane]   Ven 8 Mai - 18:11

Shinozuka ne se moquait pas de lui, c'était bien la première fois que quelqu'un était si gentil avec le jeune chinois. Il avait tellement l'habitude qu'on l'ignore, qu'on le délaisse, ou pire qu'on le maltraite, qu'il avait l'impression d'etre dans un monde parralèle, la, juste sur le toit de l'université. Il se demandait si il n'était pas entrain de faire un reve, si il ne s'était tout simplement pas endormi dans son canapé.
Après tout, ca se pouvait parfaitement. Il n'avait pas encore vu ce jeune élève, et il était le seul, depuis un an qu'il était arrivé ici qui lui ait adressé la parole, pour autre chose que pour le traiter comme un extraterrestres.
Après tout, la chine n'était pas si lointaine de la Corée. Il n'avait rien fait pour mériter toute cette méchanceté. Son pays n'était surement pas le plus avancé et le plus libre, mais il n'y était pour rien. Sa culture n'était pas du tout la meme que celle des coréens, mais depuis qu'il était arrivé dans cette école, il avait fait de son mieux pour s'adapter, mais les autres avaient énormément de mal a le comprendre, et il était extremement amer...

Il semblait plutot s'amuser en l'entendant parler, en le voyant buter sur les mots, prendre des expressions confuses et autres...Il sentait dans son regard que ce n'était pas méchant. Et c'était ce regard qui l'intriguait, qui le surprenait.
Son interlocuteur lui décocha un sourire timide et tout simplement magnifique qui manqua de le faire tomber a la renverse. Il cligna légèrement des yeux et ne put s'empecher de lui rendre.
Voila bien longtemps qu'il n'avait pas sourit aussi sincèrement. Hangeng avait un sourire des plus adorables, comme un petit soleil embulant qui faisait briller ses yeux d'or fondu.

Afin de pouvoir etre a la hauteur de l'autre élève, le jeune homme alla lui meme s'asseoir sur le sol. A une distance respectable, mais assez près pour qu'il sente, derrière le masque de neutralité sur le visage de son nouveau compagnon, une chaleur peu commune, il ne put détacher son regard du jeune japonais.

« Tu es un curieux toi ! Mais ça me plait bien. Si tu veux savoir, je suis ici parce que je ne voulais pas sortir avec mes amis. Je préfère la solitude. »

Le jeune homme rougit fortement après sa tirade. Le jeune homme a l'apparence timide semblait se sentir particulièrement a l'aise, maintenant. Le jeune homme eut un léger rire honteux qui le surpris lui meme. Voila qu'en l'espace de deux minutes il avait rit et sourit. Et le mieux c'est qu'il se sentait bien avec un inconnu. Ca ne lui était jamais arrivé auparavant.

Il semblait avoir trouvé quelqu'un qui lui ressemblait énormément. Peu de gens ici se promenaient sans au moins une personne a ses cotés, mais le jeune homme en face avait l'air d'aimer sa solitude, alors qu'il en parlait si légèrement. Au jeune chinois, la présence de quelqu'un qui l'aimait pour ce qu'il était, quelqu'un qui partagerait ses moments, de joie et de peine, quelqu'un de qui il pourrait prendre soin, lui manquait réellement.

« Pardonne ma curiosité. Mais toi, pourquoi tu ne sors pas ? »

-J'ai une mauvaise expérience de la foule...Et puis je n'ai pas envie de sortir seul.
Je préfères etre seul ici.


Il sourit doucement. Il aurait aimé donner une meilleure image de lui meme, etre moins inintéressant. Malheureusement, a son grand dam, il n'avait jamais appris a mentir, a embellir la vérité.

Tous deux se turent, profitant d'un léger silence. Hangeng rouvrit les yeux, cependant.
Observant le visage de son interlocuteur en souriant doucement.

-Tu as l'air d'aimer la solitude...

Murmura t'il comme ne pas briser l'instant. Il partageait un rare moment d'apaisement avec un inconnu. Se pourrait il que cela annonce quelque chose qui pourrait le faire échapper a sa tristesse et son mal du pays ?

-Est ce que ca risque de nous empecher de faire connaissance ?

Lanca t'il, taquin.

[T'inquiètes pas, c'est juste le temps qu'on se mette dans le bain ^_^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Que cet endroit est agréable...[Shinozuka Akane]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Que cet endroit est agréable...[Shinozuka Akane]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Demande d'agrément
» Le toit, super endroit pour une sièste... Ou pas. [PV May Willis] [terminé => suite à l'infirmerie]
» Formulaire d' Agrégation.
» Un endroit pour dormir... Oh un chat ! Minou Minou !! [libre]
» Comme c'est agréable de te revoir...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Talchul :: « TALCHUL UNIVERSITY » :: 
Exterieur
 :: •.Le Toit
-
Sauter vers: